Séances modèle vivant

La tête à l’envers

Parmi toutes mes expériences de modèle, sans aucune hésitation, celles qui m’ont le plus impressionné, qui ont laissé les plus profondes, sont celles avec Roger Dalle. 

Je vous invite à consulter le site de cet homme si…

Ces cours, bien au-delà d’un enseignement sur l’art ou une technique était profondément spirituel, sans pour avoir l’air d’y toucher : une profondeur, une sensibilité, une délicatesse, une intensité dans la concentration et dans l’amour de transmettre quelque chose…. c’était d’une qualité exceptionnelle et je me suis souvent demandé si « des petits jeunes » pouvaient sentir à quel point c’était une grâce de bénéficier d’un tel enseignement, d’avoir la chance d’avoir un tel professeur…

Encore maintenant, je suis très ému en y repensant, vraiment très ému. Même s’il est très probable, vu mon attitude générale plutôt réservée qu’il ait jamais remarqué que j’étais tout à fait conscient de la qualité exceptionnelle de ses cours et de sa personne…

Encore que, réflexion faite, je me souviens d’une fois où dans ma pause j’étais rentré dans une méditation assez profonde après quoi, il me dit que j’étais… biblique ! Comme s’il avait vu ou senti que j’étais parti bien loin dans mon intériorité. Assurément il avait l’oeil et la sensibilité pour percevoir ce genre de choses, tout en restant par ailleurs, parfois absolument drolatique ! 

Bref, ci-dessous, un dessin qu’il a fait de moi en 10 minutes en guise de démonstration pour les élèves, mais c’était à un autre cours que celui-ci.

ROGER DALE

Parmi tous les profs rencontrés, c’est lui qui a laissé la trace la plus profonde… j’ai énormément de reconnaissance d’avoir eu la chance de travailler avec lui, je ne sais pas, en deux ans, une vingtaine de séances…

Dans celle-ci, les photos ci-dessous ne montrent que… le bouquet final à ce travail « la tête à l’envers »…. mais il y a eu, pendant une magistrale progression pour amener les élèves à bousculer leur points de repères, leurs habitudes afin de les libérer de leurs limites, ou en tout cas, de les élargir, pour les amener à trouver d’autres chemins…

J’ai beaucoup aimé poser pour lui parce que, sans vouloir manquer de respect aux autre professeurs, le sentiment de participer à  une oeuvre de création, en direct, vivante, d’être le témoin d’un acte créatif, d’un processus de création… était très fort et très émouvant. A chaque fois, c’était un… processus. Entre le début du cours et la fin du cours, c’était un chemin… 

Même si en tant que modèle mon rôle restait assez passif, c’était à chaque fois une sacré expérience.

Chapeau M. Dale…

01 02 03

 05 06

07 08

09 10

2 Réponses à “La tête à l’envers”

  1. Le 29 novembre 2017 à 11 h 40 min Laurent a répondu avec... #

    Mais comment peut-on rester la tête en bas aussi longtemps ? N’y a t-il pas un risque médical ? Tu devais avoir une sacrée migraine ensuite non ?

  2. Le 29 novembre 2017 à 13 h 02 min nudart a répondu avec... #

    Cette série la tête en bas eut lieu à la fin du cours. Avant, ce furent des poses classiques.

    Et elles ne durèrent que quelques minutes seulement à trois reprises, soit 3 X 3 minutes (ou à peine plus) ce qui est très peu.

    Et à ma grande surprise, ces postures la tête en bas me vidèrent là tête. Après, sensation très agréable d’une légèreté dans la tête.

    Un prof de yoga, avec toutes les postures qu’ils ont tête en bas, saurait certainement expliquer cela très bien.

    A ce sujet, j’ai vu sur un site qu’il y avait un appareil pour faire des inversions tête en bas et je crois que je vais me l’acheter.

    A deux ou à plusieurs, nous pourrions nous aider à ces postures inversées en appuyant nos jambes contre le mur.

    J’aime ce travail, assez exigeant sur la posture ; cela ferait aussi de belles photos – vidéos.

Ajouter votre réponse

Artistezcf |
Lézarby |
tout toutou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Isabelle Memin
| Tintinabules
| Zedzmaele